Recit EN MONTAGNE

Comme un air de premières neiges

“- Non mais c’est quoi cette photo, je ne suis pas chroniqueuse pour la Reine des neiges moi ?!
– … “

Qu’on se l’avoue, on a un problème avec la neige, non ? Depuis l’arrivée des premiers flocons en Savoie, c’est l’euphorie générale. Tâchons de savoir pourquoi !

Mon diagnostique : l’ancrage. 

En programmation neuro-linguistique, on parle d’ancrage lorsqu’un stimuli extérieur (un bruit, une odeur, une image…) entraîne une réaction émotionnelle. C’est une forme de conditionnement, le cerveau a associé un état émotionnel à une situation. On peut ainsi être heureux, détendu, triste… sur commande.

Or, les premiers flocons ravivent immédiatement les souvenirs ces journées « chocolat chaud et igloo » au lieu d’aller à l’école, des vacances au ski, des fêtes de Noël, des orgies de fromage fondu… Et si ces ancrages positifs sont formés dès l’enfance, nous les renforçons avec soin pendant l’adolescence et à l’âge adulte grâce aux journées « peuf avec les copains » !

L’ancrage se forme grâce à deux processus : 

– L’intensité d’un événement : plus l’émotion est forte plus l’ancrage sera fort.
– La répétition de cet événement : pour ceux qui, comme moi, ont skié tout l’été dans leur tête, la répétition est à son apogée (note : le cerveau ne fait pas la différence entre les images vues et les images imaginées).

La PNL (programmation neuro-linguistique) est un outil surprenant d’efficacité dans le domaine de la préparation mentale du sportif. L’ancrage peut être choisi et créé pour correspondre à vos besoins : détente, confiance en soi, énergie, motivation… autant d’état qu’on peut associer à un geste et qui vous permet de renforcer votre mental en montagne.

Carte des Alpes

✓ Entrez votre e-mail pour télécharger gratuitement en PDF la carte des alpes et y épingler vos sorties, passées et à venir…